Masha Akré ou la passion du maquillage

Plongé dans le monde de la beauté depuis son plus jeune âge, Masha Akré avait choisi de faire des études de droit pour devenir juriste. Mais c’est finalement sa passion pour le maquillage qui prendra le dessus, jusqu’à la création de sa structure, Afrodict, la première plateforme ivoirienne de réservation et de prestation de beauté en ligne.

Masha Akré, (29 ans), entreprenante peut être fière aujourd’hui d’être considérée comme une pionnière du maquillage en Côte d’Ivoire. En entamant des études de droit dans une université privé d’Abidjan pour espérer exercer le métier de juriste, elle sera très vite rattrapée par sa passion, le maquillage. Elle décide alors de s’installer à son propre compte. Ainsi elle fonde en 2011 «Glamourissime», le premier bar à maquillage d’Abidjan. Malheureusement, le concept ne reçoit pas un très bon accueil du public. «J’avais très peu de sollicitation. Le métier de make up artist était méconnu des ivoiriens. Pour eux, si tu maquilles, c’est que tu es en même temps coiffeuse et esthéticienne», raconte-t-elle. Prenant son courage à deux mains, Masha Akré va mettre sur pied des ateliers pour faire connaître sa passion, tout travaillant en parallèle dans un organisme international jusqu’en 2015, où les choses prendront une autre tournure.

Révélation Durant la période 2015, la Côte d’Ivoire connaît l’implantation de plusieurs grandes marques de cosmétique que sont entre autres, L’Oréal, Maybelline New York, Black Up Côte d’Ivoire, puis Mac Cosmetics en 2016 et tout récemment, la luxueuse marque française, Lancôme en novembre 2017. « C’est en ce moment-là que les affaires ont commencé à marcher » révèle Masha. «C’était épuisant pour moi d’aller au travail et de répondre à toutes ces sollicitations, même avec l’aide de mon assistante. J’ai alors décidé de ne pas renouveler mon contrat et de me lancer pleinement dans cette activité », avoue-t-elle. Très observatrice et astucieuse, la jeune entrepreneure va remarquer que les femmes noires n’étaient pas assez représentées dans les magazines de beauté, ce qui rendait difficile l’application des techniques employées par ceux-ci. Alors elle invente ses propres astuces et se faire rapidement une renommée, qui va lui permettre de maquiller en 2013, la chanteuse, Josey. Ainsi, en novembre 2016, après maintes réflexions, Masha Akré lance « Afrodict », la première plateforme ivoirienne de réservation et prestation de beauté en ligne. Les meilleurs professionnels qui recrutent localement offrent leurs services aux clientes. Mais celle-ci doivent juste réserver en ligne pour une prestation à domicile, en salon ou chez le professionnel. Un concept qui séduit plus d’un et n’échappe pas à la marque de cosmétique Maybelline New York, qui sollicite ses services en tant que consultante. Aujourd’hui, la jeune entrepreneure souhaite dominer le monde du maquillage et s’apprête à lancer son propre magazine de beauté dédié aux femmes et aux hommes de couleur noir et métissé.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 26/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité