La Côte d’Ivoire s’apprête à lancer des obligations synthétiques sur le marché de l’UEMOA

Selon une information en date du 4 septembre et donnée par le directeur du trésor public,  Jacques Assahoré, la Côte d’Ivoire compte procéder, le 12 septembre prochain, à l’émission des premières obligations synthétiques d’un montant de 80 milliards de francs CFA sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).  Cet emprunt devra permettre de financer le budget 2017 de l’État de Côte d’Ivoire pour lequel un montant de 137,3 milliards de francs CFA reste à combler de la part du Trésor public ivoirien.

Inédite sur le marché financier de l’UEMOA, cette émission d’obligations synthétiques par la Côte d’Ivoire se constitue d’un panier de titres détachables comprenant, à la fois des bons assimilables du trésor public et des obligations assimilables du trésor public, sur différents maturités « in fine ». Assorties de taux d’intérêts allant de 5,70% à 6,20% sur une durée de dix ans.

Abordant la question de l’opportunité de l’émission d’obligations synthétiques Jacques Assahoré a révélé que « nous avons une stratégie de mobilisation des ressources qui vise à élargir les instruments de mobilisation. Jusque-là, nous avons utilisé les obligations et les bons du Trésor avec plus ou moins de succès ».  Selon  Adrien Diouf, Directeur général de l’Agence UMOA-Titres, l’avènement des obligations convertibles répond à un « véritable besoin du marché financier de l’UEMOA ». « Pour la première fois, on a un produit qui permet de faire appel tant aux acteurs du marché court terme que du marché long terme. Ce qui répond à un véritable besoin du marché en termes d’épargne et en termes de mobilisation des ressources.

 

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité