MCC : La Côte d’Ivoire se frotte les mains

Les assises de l’AGOA terminées, la Côte d’Ivoire peut se frotter doublement les mains. En plus d’une organisation réussie, le pays a signé avec l’agence gouvernementale américaine Millennium challenge corporation (MCC), le protocole d’entrée en vigueur du Compact de la Côte d’Ivoire.

Pour un montant de 525 millions de dollars (307,41 milliards de FCFA), le Directeur général de l’agence gouvernementale américaine Millennium challenge corporation (MCC), Sean Cairncross et le Secrétaire général de la Présidence ivoirienne, Patrick Achi, ont signé lundi 5 août 2019 à Abidjan le protocole d’entrée en vigueur du Compact de la Côte d’Ivoire.

Encore plus d’infrastructures Ce programme vise notamment à soutenir la croissance et à encourager les Investissements privés, en renforçant les capacités de la main d’œuvre, en réduisant les coûts de transport et en ouvrant de nouveaux marchés. Ce qui devrait permettre au projet Abidjan transport de réduire les coûts de transport et d’améliorer l’efficacité des entreprises, en réhabilitant les routes aux alentours de la zone portuaire et en améliorant la gestion et l’entretien du réseau routier. Cette enveloppe sera également élargie au projet dénommé « Compétences pour l’employabilité et la productivité », conçu pour accroître l’accès à l’enseignement secondaire et à la formation des enseignants, tout en favorisant la construction d’environ 84 nouveaux collèges de proximité. Une bouffée d’oxygène pour le gouvernement ivoirien, en quête de financements pour plusieurs projets, notamment dans le secteur formation – éducation, l’entretien routier et la construction de nouvelles routes. « Le MCC est fier de travailler avec le Gouvernement ivoirien pour diversifier l’économie et éliminer les principaux obstacles à la croissance économique du pays », a signifié Cairncross lors de la cérémonie de signature de ce protocole, en marge du Forum de l’AGOA. Pour rappel, la Côte d’Ivoire a réalisé assez de progrès significatifs au cours des dernières années pour être éligible au financement du MCC, en passant 14 des 20 indicateurs du système d’évaluation du MCC au cours de l’exercice 2019, contre 5 en 2013.

Au total, selon les chiffres officiels, ce sont 1 100 participants venus de 36 pays africains sur les 39 éligibles à l’AGOA, qui ont pris part au sommet, qui se focalisait cette année sur l’importance de la société civile, l’autonomisation des femmes et le rôle des jeunes leaders africains dans le développement du continent.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité