Franck Dieudonné Kouamé : De la farine de banane au menu

La transformation industrielle des produits de grande consommation intéresse de plus en plus les entrepreneurs ivoiriens. Un créneau dans lequel s’est investi Franck Dieudonné Kouamé, qui propose des solutions pour la transformation de la banane et de la patate.

La banane est l’un des produits les plus consommés en Côte d’Ivoire, sous diverses formes. Sa commercialisation et son conditionnement sont restés très rudimentaires depuis toujours, chose qui cause de nombreuses pertes aux producteurs, qui ne peuvent rien contre le pourrissement de leurs produits. Depuis la France, où il résidait pour des besoins d’études et professionnels, Franck Dieudonné, 32 ans, nourrissait un projet d’investissement dans l’agro-industrie. Après une dizaine d’années dans l’Hexagone, où il a étudié à l’université de Bordeaux et obtenu un diplôme en administration économique et sociale, il décroche plus tard à Paris un Master International en marketing, communication et stratégie commerciale.

Révélation Issu d’une famille d’agriculteurs, cet ancien agent commercial à Canal Plus s’est toujours senti attiré par les métiers de la terre. « L’idée de faire de la farine de patate et de banane m’est venue un peu comme une révélation », affirme-t-il. « J’ai appris à faire cela tout seul, en m’informant sur internet, et j’ai commencé par produire de manière artisanale à mon domicile, jusqu’à ce que la demande devienne forte et que je passe à l’étape semi industrielle ». Ainsi naquit Eburny Food, début 2018. La micro entreprise fait de la transformation agro-industrielle avec pour produits phares la banane et la patate. Et les retours des consommateurs sont très encourageants pour le promoteur. Ses produits sont disponibles en paquets de 500 g dans certaines grandes surfaces d’Abidjan pour 3 000 francs CFA. Transformer ces produits en farine répond au besoin d’apporter une plus value à ces denrées, très périssables, et aussi d’offrir aux consommateurs de nouvelles palettes de choix culinaires, pour consommer ces aliments autrement. Dieudonné Kouamé entend se lancer bientôt dans le recyclage de la peau de banane, pour en faire du « savon noir africain ».

Malick SANGARÉ

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité