Le pétrole au secours de l'émergence

Lors de l’ouverture mercredi 13 juillet de la rencontre internationale à Yamoussoukro, sur le thème : "Quelle énergie pour une Côte d’Ivoire nouvelle ?", le Premier ministre Daniel Kablan-Duncan a saisi l’opportunité pour affirmer que la Côte d’Ivoire peut désormais compter sur son pétrole pour assurer son développement.

Une production de pétrole qui, au premier semestre de cette année 2016, a atteint 45.000 barils par jour, contre 34.000 barils/j en 2011. Cela représente une hausse de 40% sur cinq ans. Pour les autorités ivoiriennes, cet indicateur est assez éloquent pour affirmer que, désormais, la Côte d’Ivoire détient entre ses mains un autre levier pour assurer son émergence à l’horizon 2020.

Le champion de la production mondiale de cacao (avec 40% du volume) va-t-il trop vite en besogne ? Une chose est certaine : avec un taux de croissance de 8% en 2015, les signes sont encourageants. Du moins, si  l’on en croit les efforts salués par la Banque mondiale. La Côte d’Ivoire est classée parmi les dix pays ayant réalisé les plus nombreuses réformes pour fluidifier le climat des affaires, sur la période 2013-2014.

À Yamoussoukro, le Premier ministre, qui a levé un coin de voile sur le coup de fouet donné au pétrole en Côte d’Ivoire, a indiqué que « la révision du Code pétrolier et la mise en place des Contrats de partage de production (CPP) ont permis d’attirer de nouveaux investisseurs dans le secteur ». Profitant du contexte favorable qui s’offre à eux, ces derniers ont donc pu conclure 19 nouveaux contrats entre décembre 2011 et septembre 2014. Toute chose qui permet aujourd’hui à la Côte d’Ivoire de faire du pétrole un produit d’exportation à hauteur de 25%.

Déjà, pour la période 2011-2015, les revenus du pétrole ont atteint près de « 4 milliards dollars », a révélé le chef du gouvernement ivoirien. De belles perspectives s’ouvrent ainsi pour la Côte d’Ivoire. Sept découvertes de gisements de pétrole sont à mettre en valeur. À cet effet, des investissements de l’ordre de 3,3 milliards de dollars sont annoncés dans le secteur entre 2015 et 2020, a indiqué Daniel Kablan Duncan.

 

 

Benoît TANOH

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel