JNM 2020 : L’apport des services financiers décentralisés à l’économie ivoirienne au cœur des réflexions

« Les Journées nationales de la Microfinance (JNM) se veulent le cadre approprié pour servir de plateforme de réflexion et de promotion des services financiers décentralisés (SFD), et doivent permettre à chaque édition de solutionner certains des défis du secteur. », a indiqué, ce jeudi 5 mars 2020, à l’espace CRRAE-UEMOA au Plateau, la présidente de l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés de Côte d’Ivoire (APSFD-CI), Mme Hélène Diarra.

Elle s’est exprimait à l’occasion du lancement officiel de la deuxième édition des « Journées nationales de la Microfinance (JNM) » qui se tiendront à Abidjan les 7 et 8 avril prochain, autour du thème : « La contribution des services financiers décentralisés (SFD) au développement socio-économique de la Côte d’Ivoire ».

Selon la présidente de l’APSFD-CI, les « Journées Nationales de la Microfinance » ont pour objectif général de sensibiliser le public et les acteurs sur les enjeux de la microfinance dans le développement socio-économique de notre pays et son rôle dans le processus de création des richesses.

Puissant outil de développement destiné aux populations exclues du système bancaire classique, le secteur des microfinances connait un essor remarquable ces dernières années dans les pays en développement. En Côte d’Ivoire, les principaux indicateurs concernant ce secteur ont connu une forte croissance. « À fin décembre 2018, selon les statistiques de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGCTP), 50 SFD agréés avec 400 points de services ou agences, ont été dénombré. À la même date, les SFD ont mobilisé au titre de l’épargne 291,1 milliards de francs CFA, octroyé 306,5 milliards de francs CFA au titre des crédits et touché directement 1 727 189 clients. », a indiqué Mme Diarra.

Pour la représentante du Ministère de l’économie et des finances, Mme Caroline Tioman, la microfinance demeure un instrument efficace de promotion économique et sociale, d’inclusion financière des populations à faible revenus. Cependant, elle n’a pas manqué de souligner que l’expansion    des institutions de Microfinance ont encore des défis à relever, notamment au niveau de leur identité et à l’inclusion financière.

Une soixantaine d’exposants sont annoncées, plus de 1500 visiteurs attendus pendant ses deux jours d’exposition. Des conférences, débats et ateliers meubleront cette édition 2020 des « Journées nationales de la Microfinance ».

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 26/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité