Infrastructure : Les travaux du 4ème pont d’Abidjan lancé avec un coût global de 142 milliard de FCFA

Long de 7,2km, environ 70 000 véhicules emprunteront ce pont par jour. Il Contribuera ainsi à la réduction des accidents, permettra l’accroissement de la mobilité des personnes et permettra de réduire le coût d’exploitation des véhicules.

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a procédé ce 30 juillet 2018 à Santé village (commune d’Attécoubé), au lancement officiel  des travaux de construction du 4ème pont d’Abidjan, devant relier les  communes de Yopougon à celles d’Adjamé et du Plateau, en passant par celle d’Attécoubé, avec un pont sur la baie du Banco.

Long de 7,2km, environ 70 000 véhicules emprunteront ce pont  par jour. Il Contribuera ainsi à la réduction des accidents, permettra l’accroissement de la mobilité des personnes et permettra de réduire le coût d’exploitation des véhicules, a expliqué le  ministère en charge de l’équipement et de l’entretien routier M. Amedé Kouakou. « D’un coût total de 142 milliards dont 74%  financé  par la Banque africaine de développement (Bad), l’ouvrage en lui-même coûtera 103 milliards de F CFA et 31 milliards de F CFA serviront à l’indemnisation des populations touchées par la réalisation du projet. 3,5 milliards de F CFA et 4,6 milliards de F CFA seront affectés respectivement à la maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’ouvrage déléguée » a ajouté  M. Amedé Kouakou. La construction se fera sur une durée de 26 mois et générera 100.000 emplois, souligne la directrice générale d’Afrique de l’Ouest de la BAD, Marie-Laure Akin-Olugbade.

Le Premier ministre s’est félicité, de ce fait du lancement de cet important projet qui, à terme, contribuera à fluidifier le trafic entre les communes concernées mais également dans l’ensemble de la ville d’Abidjan « Les routes et les ponts permettent de rapprocher les populations, d’accroître la compétitivité de l’économie et le développement des infrastructures routières de la Côte d’Ivoire » a-t-il ajouté

Les caractéristiques techniques de ce projet se présentent comme suit : trois sections dont la section de Yopougon, composée d’une chaussée de 3x3 voies sur une longueur de 4 km. Les voies seront séparées par un terre-plein central de 20 m destiné au train urbain d’Abidjan. La section d’Attécoubé quant à elle comprend le pont lui-même d’une longueur de 1,400 km. Enfin  la section Adjamé qui est constituée d’une chaussée de 2x2 voies et l’échangeur de Boribana et l’Indénié.

Notons que l’Agence japonaise de coopération internationale en Côte d’Ivoire (JICA) et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et le  Projet de transport urbain d’Abidjan (PTUA) accompagnent la Côte d’Ivoire dans ce projet.

Marie-Brigitte KOMONDI

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel