Monnaie : L’ECO va prendre la place du franc CFA en 2020

C’est désormais officiel, le franc CFA va disparaître pour laisser sa place à l’ECO en 2020 mais conservera une parité fixe avec l’Euro.

« Je suis heureux d’annoncer qu'un accord avec les autres chefs d’Etat de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), nous avons décidé de faire une réforme du Franc CFA avec trois changements majeurs suivants, tout d’abord le changement du nom de la monnaie du franc CFA à l’ECO », a déclaré, samedi 21 décembre 2019, le président ivoirien, M. Alassane Ouattara au cours d’un point de presse conjoint avec le président français, Emmanuel Macron en visite officielle en Côte d’Ivoire.

Cette reforme comprend également l’arrêt de la centralisation de 50% des réserves au Trésor français, la fermeture du compte d’opération et le retrait des représentants français siégeant au sein de instances de décision et de gestion de l’UEMOA, a ajouté M. Alassane Ouattara.

L’annonce de cette réforme, s’est suivie de la signature d’un nouvel accord de coopération monétaire entre le président du Conseil des ministres de l’UEMOA, le ministre béninois de l’Économie et des finances, Romuald Wadagni et le ministre français de l’Économie et des finances, Bruno Le Maire.

Prenant la parole, le président français Emmanuel Macron s’est dit heureux de cette reforme qui est un grand pas dans les relations entre la France et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

« La France a décidé aujourd’hui d’être aux côtés de l’Union et c’est une volonté que j’assume avec la reforme de ces accords de coopération vieux de 46 ans. J’espère que cette étape sera le début d’une nouvelle dynamique régionale et que les pays comme la Guinée, le Ghana, la Sierra Leone, la Gambie suivront ce mouvement », a estimé le président français.

Le président Ouattara, a pour sa part indiquée que le franc CFA a été un outil essentiel mais qu’il fallait entreprendre des reformes encore plus ambitieuses afin de consolider la dynamique de croissance et de préserver le pouvoir d’achat des populations.

Mais bien avant tout cela, le Ministre d’État, ministre de la défense, Hamed Bakayoko, a présenté l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme situé à Jacqueville et qui verra très bientôt le jour. Selon lui, ce projet est né de la volonté des présidents Macron et Ouattara de prévenir et lutter efficacement contre ce fléau mondial qu’est le terrorisme.

Cette académie qui est en cours de construction, est bâtie sur une superficie de 1 200 hectares. Elle comprend des bâtiments académiques, des logements, un amphithéâtre de 200 places d’un côté et de l’autre, un centre d’entraînement et de formation, avec des zones nautiques. Le coût global des travaux de construction de cette académie est de 60 millions d’euro.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité