Aéroport d’Abidjan : Un appui de 8 milliards pour des travaux de désengorgement

Grace à un crédit de 13 millions d’Euro, soit 8 527 441 000 de Franc CFA de Proparco, Aéria, chargé de la gestion de l'Aéroport international Félix HOUPHOUET-BOIGNY d'Abidjan va pourvoir renforcer sa capacité d'accueil dans un contexte d'accroissement constant du trafic.

Proparco, filiale de l'AFD participant au financement et à l'accompagnement d'entreprises et d'établissements financiers vient de décider d’un financement de 13 millions d’Euro, soit 8, 52 miliards de Francs CFA sur 11 ans en faveur  d’Aéria (Aéroport International d'Abidjan), chargé de la gestion de l'Aéroport international Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan depuis 1996. Selon l’information relayée par l’Agence Ecofin le 18 avril, ce financement va permettre de désengorger l'aéroport et accroître sa capacité d'accueil.

 

Avec 1 829 000 passagers en 2016, c’est une progression du trafic de 16% qu’a connue l’Aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par rapport à 2015 (1 560 000 passagers). Selon cette information livrée, au mois de janvier dernier, par les premiers responsables d’Aeria (Aéroport International d'Abidjan), société concessionnaire chargé de la gestion de cette infrastructure depuis 1996, cet aéroport est devenu le 3ème aéroport d'Afrique de l'Ouest et le seul de la région à accueillir l'A380. Mais, il se trouve que infrastructures connaissent une saturation pendant les heures de pointes.

 

Pour ce faire, Aeria a lancé en partenariat avec l'Etat ivoirien, un nouveau programme d'investissement d'un montant total de 63 millions d'euros, soit 41,32 milliards de Francs CFA. « Celui-ci prévoit principalement la construction de 10 postes de stationnement d'avions court et moyen-courrier, l'extension du parking long-courriers actuel et la réalisation d'une voie de circulation parallèle à la piste permettant de multiplier par 3 la capacité de cette dernière aux heures de pointe. Une première phase d'extension de l'aérogare est également prévue dans ce programme », indique cette information. Ce projet bénéficie également du soutien de la banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la banque internationale pour le commerce et l'industrie de la Côte d'Ivoire (BICICI).

 

Avec ces travaux, l'aéroport d'Abidjan devrait pouvoir avoir d'importantes retombées socio-économiques.  D'ici 5 ans, le projet devrait contribuer à soutenir le maintien ou la création de plus de 3 700 emplois en Côte d'Ivoire. Par ailleurs, l’on s’attend à ce que, à travers ses activités, Aeria participe également à la croissance du PIB national à hauteur de 205 millions d'euros d'ici 2021 via les salaires versés, les profits réalisés et les impôts et redevances versés à l'Etat.

 

Benoît TANOH

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/04/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Libérez la parole !

Libérez la parole ! La parole libère, dit l’adage, et, de plus en plus, les Ivoiriens la demandent. Non pas seulement sur les réseaux sociaux ou dans les bureaux et ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité