PR Tiona Ouattara : la cherche et le profit

Le professeur Tiona Ouattara est un chercheur passionné et travailleur dont le parcours doit faire école. Mais aujourd’hui, ce qu’il souhaite le plus, c’est que les chercheurs aient des travaux lucratifs.

Si elle était jusque-là reléguée au troisième plan, le domaine de la recherche prend de plus en plus de place dans le développement de la Côte d’Ivoire. Les résultats sont certes encore minimes, mais le processus est lancé et beaucoup de chercheurs trouvent. C’est notamment le cas de professeur Tiona Ouattara, dont certaines recherches sont même étudiées aux Etats unis. Humble, réservé, progressiste et combattif comme son idole, le mythique Laurent Pokou, PR Tiona Ouattara a presque tout gagné dans sa carrière. Il jouit du grade académique de professeur titulaire. L’universitaire occupe la fonction de directeur de la recherche au département d’histoire, à l’université Félix Houphouët-Boigny. Après avoir marqué le domaine de la recherche, ce Sénoufo né à Siénékaha (20 km de Korhogo), il y a 69  ans, s’est illustré en 2002 avec un premier prix sur la recherche. Ainsi, personne - pas même lui - ne semblait surpris, lorsque le 18 janvier 2013 on lui décernait le prix de la recherche scientifique.

Business La recherche n’est pas toujours un business lucratif, mais cet illustre professeur a su laisser son emprunte, en étudiant l’histoire des Sénoufo sur les rives du haut Bagoé en Côte d’Ivoire. Il a su faire de la recherche, un tremplin pour son accomplissement, mais aussi un réservoir de connaissances pour tous les domaines, avec pour mission de doter le pays de piluliers solides pour son développement. Tout en saluant l’intérêt que les autorités ivoiriennes portent aujourd’hui au financement de la recherche, il souhaite que le résultat des travaux ne périsse plus dans les tiroirs. Et plaide sans relâche pour la promotion des travaux produits par les enseignants-chercheurs ivoiriens qui planent sur le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Que ce soit dans le secteur économique social ou culturel, les résultats des recherches, dit-il, sont destinés à l’essor de la Côte d’Ivoire et doivent permettre aux chercheurs de jouir des fruits de leurs travaux sur le plan lucratif. Ce chercheur de confession catholique appelle de tous les Ivoiriens à s’approprier ces travaux pour une meilleure compréhension du peuple Sénoufo de Boundiali notamment et participer à son ascension. PR Tiona Ouattara n’était pas prédestiné à ce métier. En fait, il aurait du être médecin. « Très souvent, ce qu’on fait, ce n’est pas ce qu’on aime », confie-t-il. Mais cet époux fidèle, père de deux enfants, pense que l’avenir est certainement plus aisé pour les chercheurs.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité