Michel Bictogo : Le businessman multirécidiviste

Présent dans la filière noix de cajou et le négoce cafécacao, Michel Moumouni Bictogo compte une dizaine d’années aux commandes de African Trade Company (ATC), la société de droit ivoirien dont il est l’unique actionnaire. Mais pas seulement. Lagune Exploration Africa (LEA) qui se déploie dans les mines, fait également partie de son empire.

À plus de 50 ans, Michel Bictogo a su tirer profit de sa formation et de ses investissements. Après un diplôme en technique de management et de mar- keting des entreprises obtenu à l’université de Vérone (Italie) en 1982, ce gaillard à l’allure de basketteur (1,92 mètre) se lance dans la joaillerie-bijouterie. L’activité lui donne pleine satisfaction. Ainsi que la notoriété. Il devient incontournable dans le milieu. L’ex-président Félix Houphouët-Boigny fait d’ailleurs partie de sa clientèle. Mais il ne se contente pas de ce succès et tente une incursion dans le milieu de la mode vestimentaire. L’investissement s’avère rentable et lui donne d’autres appétits. Ne voulant pas s’arrêter en si bon chemin, Michel Bictogo épingle la restauration à son tableau de chasse. Les fins gourmets accourent, attirés par la qualité du menu. Opportuniste, Michel Moumouni Bictogo frappe à la porte des fruits et produits tropicaux de rente. Première cible: l’anacarde dont les cours peu attractifs dans le nord ivoirien, principale région de production, contraignent les paysans à des revenus peu valorisants. Le natif d’Agboville s’imprègne alors des réalités des paysans, mais plus particulièrement des producteurs d’anacarde, puis intègre l’Union des coopératives de cajou de Côte d’Ivoire (UCCA), dont il devient le président.

En 2004, deux ans après le déclenchement de la crise politico-militaire, African Trade Company voit le jour. Seul actionnaire de cette SARL, il porte le capital de 2 à 50 millions de francs CFA. Désormais aguerri, Michel Bictogo se lance dans le secteur des mines à la fin de crise postélectorale en 2010. Lagune Exploration Afrique (LEA) s’occupe de l’extraction des gisements de bauxite dans le département de Bongouanou. Moins médiatisé que ses deux autres frères (Salif Bictogo, président du Stella Club d’Adjamé et l’ex-ministre et homme d’affaires Adama Bictogo), Michel Moumouni n’a engendré que des filles, dont il se garde de donner le nombre.

TONY NAHOUNOUX

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel