Coopération : Le Cca et la Cgeci veulent booster les relations d’affaires entre les ivoiriens et américains

La Confédération générale des entreprises  de Côte d’Ivoire (Cgeci) a rencontré, dans le cadre d’une visite de travail, une délégation du Corporate council of Africa (Cca) composée de Mme Flore Liser, et M. Biova Kabine, respectivement présidente et directeur de l’investissement et des infrastructures. Pour la circonstance la délégation du Cca a été reçue par le Vice-président de la Cgeci, Ahmed Cissé qui était accompagné du Vice-président Philippe Eponon, de l’administrateur Guy M’Bengue et du Directeur exécutif et de la Cgeci, Dr Vaflahi Méité et de son adjoint Marcellin Zinsou.

 

Prenant la parole, le Vice-président, a tenu, au nom de la Cgeci et de son président Jean- Marie Ackah  à remercier la délégation du Cca pour cette visite d’amitié et de travail. Tout en rappelant le nombre de fois que la Cgeci a rencontré le Cca, quatre au total, Ahmed Cissé a profité de l’occasion pour faire une brève présentation du Patronat Ivoirien et ses activités.  Il n’a pas manqué de souligner qu’il couvrait, à travers ses membres, tous les secteurs d’activités de l’économie ivoirienne. Ce qui fait de lui la principale organisation patronale de Côte d’Ivoire.

 

Aussi, a – t-il indiqué que dans le cadre de sa participation au développement de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire, la Cgeci travaillait en étroite collaboration avec le Gouvernement, dans une synergie d’actions et de ce façon concertée. Cela est matérialisé à travers le cadre de Concertation Etat Secteur Privé qui est un véritable instrument de dialogue public - privé.

 

Mme Florie Liser a, à son tour présenté le Council qui dans le cadre de ses activités intervient dans divers secteurs d’activités de l’économie notamment : la finance, l’agriculture, l’énergie, le transport, etc. La présidente du Cca a signalé le dynamisme de l’économie ivoirienne marqué par le développement de son marché, d’un marché de consommation, et de  sa classe moyenne, etc.

Par ailleurs, Mme Liser s’est interrogée sur la façon dont son institution pouvait intervenir pour le développement des relations d’affaires entre les hommes d’affaires américains et ceux de la Côte d’Ivoire.

 

M. Cissé a profité de l’occasion de la rencontre pour indiquer à son hôte du jour les secteurs de l’économie qui ont besoin d’investissements pour passer à la phase de l’industrialisation.

Il a pris  l’exemple de l’anacarde, pour lequel la Côte d’Ivoire est le premier pays producteur au monde. Pour lui, il existe des potentialités à explorer pour aider l’économie ivoirienne à passer du stade de l’économie basée sur l’agriculture vers une économie industrielle avec à la base le développement d’industrie locale. Il a signalé qu’il existe des partenaires de qualité en Côte d’ivoire avec lesquels les hommes d’affaires américains peuvent faire des affaires.

Les deux parties, à la suite de la rencontre ont convenu de la nécessité d’établir un cadre de partenariat, à travers un MoU, assorti d’un plan de travail permettant de définir des activités concrètes, mesurables et impactantes à mettre en place pour le développement des relations d’affaires entre les deux pays.

                                                                       Liliane N’GUESSAN

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/07/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité