Vers la création d'une Autorité du transport urbain à Abidjan

La création d’une « Autorité » unique en charge de l’organisation du transport urbain dans le district d’Abidjan en Côte d’Ivoire, au menu des innovations futures dans le secteur des transports, pourra résoudre l’épineux problème de la mobilité dans ce pays.

La création d’une « Autorité » unique en charge de l’organisation du transport dans la ville d’Abidjan conformément aux résolutions de la commission en charge du cadre institutionnel ébauchées au cours de l’atelier portant sur la politique des transports urbains dans la mégapole, sera une innovation de taille dans le milieu des transports pour résoudre l’épineux problème des moyens de mobilité dans le « Grand Abidjan » à bâtir dans les prochaines années.

« Au moins 9 millions d’individus éprouvent des difficultés à se déplacer à Abidjan et dans sa banlieue », estime le gouverneur du district de la capitale économique ivoirienne Robert Beugré Mambé s’exprimant sur le sujet en début de semaine devant 250 experts dont des représentants de la France et d’Italie mais également ceux du Canada, les Pays-Bas et  la Suède et surtout le Sénégal et la Côte d'Ivoire à l’hôtel du district au Plateau.

Selon le gouverneur, la réduction du temps des usagers pour rallier leur domicile au lieu de service, la revue à la baisse du coût des voyages, la garantie de la sécurité dans le secteur et l’accès à un transport de masse porté sur le développement durable contribueront à favoriser d’agréables voyages.

« La demande est forte, mais l'offre n'augmente pas », reconnaît Siélé Silué conseiller du président Alassane Ouattra en charge des questions du transport au palais convaincu qu’il faut organiser le secteur des transports en déterminant l'itinéraire des véhicules banalisés (wôrô wôrô) avec des arrêts bien définis comme le fait la Société des transports abidjanais (Sotra) , transporteur public des voyageurs dans le district d’Abidjan.

La mise en place d’un système de transport multimodal  englobant le ferroviaire, le lagunaire et le routier envisagé par le ministre ivoirien des transports Gaoussou Touré y compris la fourniture des installations communes à l’ensemble des opérateurs de la filière intégrant la définition d’une tarification et un centre intelligent de contrôle du trafic seront à l’étude.

Mettant ainsi l’Etat ivoirien face à un problème dont une des solutions passe par le renouvellement du parc-auto et l’exonération des transporteurs au paiement des droits de douane et de diverses taxes dont celle sur la valeur ajoutée (TVA). 

Tony NAHOUNOUX

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel