Alimentation : Les fast-food inquiètent

Alors que vient de s’achever (les 10 et 11 juin) à Rome le Symposium international sur l’avenir de l’alimentation, experts et politiques s’inquiètent de l’implantation à un rythme vertigineux des fast-food sur le continent. Selon le rapport 2018 de la FAO sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde, en Afrique sub-saharienne, 24% de la population est sous-alimentée, face à 12% d’adultes obèses. Et les fast-food sont pointés du doigt. Dans un contexte où Burger King vient d'annoncer un investissement de 2,7 milliards de dollars pour de nouvelles implantations au Kenya, après s'être déjà implanté en Afrique du Sud, en Égypte, au Ghana, en Côte d'Ivoire et au Maroc, KFC, Pizza Hut et les chaînes locales ne sont pas en reste. KFC a mis l'année dernière les bouchées doubles en Tunisie et en Côte d’Ivoire, en signant avec Vivo Energy pour ouvrir 5 établissements en s’adossant aux stations-service Shell en Côte d'Ivoire et s'est associé avec le producteur avicole sénégalais Sedima pour développer son réseau dans ce pays. Au Ghana, un second Burger King vient d'ouvrir, outre un quatrième KFC, et les travaux sont en cours pour un septième Pizza Hut. Face à cela, le Directeur de la FAO, José Graziano da Silva, a proposé des mesures, dont la plus importante est d’édicter des politiques pour protéger les régimes alimentaires diététiques et encourager le secteur privé à produire une nourriture plus saine, via des taxes, une obligation d'étiquetage et une réglementation stricte de la publicité à la consommation.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité