Fidéliser par le sens un enjeu pour les entreprises ivoiriennes

Les entreprises ivoiriennes sont conscientes que la fidélisation des salariés représente une priorité. Que peuvent-elles concrètement faire pour accroître la loyauté de leurs salariés, et notamment de leurs hauts potentiels ? Le principal levier d’action consiste à « donner du sens ». Si le salarié ne voit pas le sens de son engagement, s’il n’a pas le sentiment de participer à la réalisation d’un projet collectif stimulant, il est probable qu’il n’éprouvera que peu d’attachement à son entreprise. Pour donner du sens, les dirigeants doivent s’attacher à ce que l’entreprise ait une mission, une vision et un socle de valeurs. La mission doit être comprise de tous, la vision partagée et le socle de valeur vécu au quotidien.    

La mission renvoie à la raison d’être de l’entreprise, à sa vocation. Chacun doit être capable de répondre à la question : « pourquoi mon entreprise existe-telle ? ».  Pour Facebook, il s’agit de donner à chacun le pouvoir de partager et contribuer à un monde plus ouvert et connecté. L’Oréal existe pour « offrir à toutes les femmes et tous les hommes de la planète le meilleur de l’innovation cosmétique en termes de qualité, d’efficacité et de sécurité ». La Compagnie ivoirienne d’électricité existe afin « d’exploiter les moyens de production, de transport, de distribution, d’importation et d’exportation de l’énergie électrique». Pour fidéliser, il faut aussi que les salariés s’approprient la vision de l’entreprise et sachent comment ils peuvent contribuer à sa réalisation. La vision doit être formulée comme une ambition mobilisatrice. Pour l’Oréal, le défi collectif est ainsi de « séduire un nouveau milliard de consommateurs à travers le monde en créant des produits cosmétiques qui répondent à l’infinie diversité de leurs besoins et de leurs désirs de beauté ». La concrétisation de la vision passe par la mise en œuvre d’une stratégie. C’est à ce niveau que les valeurs, en tant que croyances durables, ont un rôle déterminant à jouer en guidant l’action. Mais trop souvent les valeurs se contentent d’être affichées au mur. L’enjeu consiste à les vivre au quotidien. Une mission clairement définie, une vision stimulante et des valeurs partagées et vécues sont les ingrédients essentiels permettant de donner du sens et, par là-même, renforcer la fidélisation des salariés

Bertrand MOINGEON Professeur à HEC Paris

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/12/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Yamoussoukro : À quand le transfert effectif ?

La ville de Yamoussoukro n’est en réalité la capitale politique de la Côte d’Ivoire que de nom et sur papier. Du Président Henri Konan Bédié &agrav...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité