Or : Le projet CIL d’Ity en phase de production

Le site des Circuits de lixiviation au charbon (CIL) est prometteur.

Le projet CIL d’Ity d’Endeavour Mining est entré en phase de production commerciale début avril. L’usine fonctionne désormais à sa capacité nominale, après une phase de démarrage rapide.

Entrée en phase de production quatre mois en avance sur le calendrier prévu, le projet CIL d’Ity de la Canadienne Endeavour Mining a connu une première coulée d’or d’environ 1 800 onces. Selon les prévisions, l’entrée en phase de production commerciale était prévue pour le second trimestre 2019. La société avait lancé en 2018 les travaux d’optimisation et de réglage de l’usine de traitement. Ils devaient faire passer de 4 à 5 millions de tonnes par an, la capacité de l’installation. Le premier lingot d’or produit à partir des Circuits de lixiviation au charbon (CIL) et de concentration gravimétrique de l’usine de traitement de la Mine d’Agbaou a été coulé en novembre dernier.

Avant l’heure « L’atteinte de la production commerciale au projet CIL d’Ity marque un moment de transformation dans notre histoire et un point d'inflexion, alors que nous augmentons considérablement nos capacités de flux de trésorerie disponibles », précise le Président Directeur Général (PDG) Sébastien de Montessus. Le traitement du minerai a commencé à l’usine CIL d’Ity le 20 février 2019 et la première coulée d’or est intervenue le 19 mars. Le débit de traitement est actuellement de 11 100 tonnes par jour et le taux de récupération d’or de 94%. Le projet devrait produire entre 160 000 et 200 000 onces d’or en 2019. Cette première coulée est transformationnelle pour Endeavour, parce que le projet CIL d’Ity contribuera rapidement au potentiel de génération de trésorerie du groupe. Endeavour, qui a obtenu son permis d’exploitation en 2012, a investi 160 millions de dollars US, soit près de 80 milliards de FCFA, pour construire la mine d’or d’Agbaou. Les dépenses d’opérations à venir seront annuellement de 75 millions de dollars US, soit environ 37 milliards de FCFA. La mine d’Agbaou, qui a une capacité de réserve estimée à 35 tonnes, sera exploitée pendant huit ans et devrait rapporter de nombreux revenus au pays, à travers les charges salariales, les achats réalisés en Côte d’Ivoire, le paiement de dividendes, les taxes, les royalties et autres droits miniers versés à l’État. La mine est exploitée par la société Agbaou Gold Operations SA, détenue à 85% par l’entreprise canadienne Endeavour Mining Corporation, 10% par l’État ivoirien et 5% par la Société pour le développement minier de la Côte d’Ivoire (SODEMI).

Ouakaltio OUATTARA

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité