Services numériques : 40% des utilisateurs ont perdu de l’argent en 2021

Les arnaques sont fréquentes au niveau des services financiers numériques (SFN) et une enquête menée auprès de plus de 1 000 utilisateurs fait état de risques importants en matière de fraude et de transparence.

88% des utilisateurs des services financiers numériques (SFN) en Côte d’Ivoire ont été exposés à au moins un risque en 2021 et 40% ont perdu de l'argent dans le cadre de cette utilisation, selon un rapport publié par le think tank indépendant Consultative Group to Assist the Poor (CGAP), en collaboration avec le cabinet de conseil en inclusion financière Horus Development Finance.

Risque permanent Hébergé par la Banque mondiale et regroupant une trentaine d'organisations qui cherchent à faire progresser l'inclusion financière, Consultative Group to Assist the Poor précise que le risque de fraude continue d'être prévalent malgré les efforts des prestataires de services financiers numériques pour sensibiliser leurs clients aux escroqueries et pour les contrer. Les 40% des utilisateurs qui déclarent avoir perdu de l’argent dans le cadre du processus d’utilisation ont précisé que cette perte a eu lieu soit en répondant à un message frauduleux, soit en payant plus que prévu, soit à la suite d'un dysfonctionnement pendant la transaction. En ce qui concerne la transparence des offres et des coûts, un tiers des utilisateurs seulement déclare avoir été informé du coût d'un service avant d'effectuer la transaction et un cinquième a rencontré des difficultés pour comprendre les produits ou services. En outre, 31% ont effectué une transaction ou un paiement sans recevoir de reçu. Si les femmes déclarent avoir été moins exposées à des escroqueries ou offres frauduleuses (25% des femmes contre 30% des hommes), elles sont légèrement plus susceptibles d'avoir perdu de l'argent à la suite d'une escroquerie (16% des femmes contre 12% des hommes), ce qui souligne la plus grande vulnérabilité des femmes aux tentatives d'escroqueries.

L’enquête montre également que les utilisateurs de SFN sont généralement des hommes (56 %), des citadins (85 %) et des jeunes (72 % sont âgés de 18 à 40 ans).  Les femmes sont plus susceptibles d'utiliser un ou deux comptes, tandis que les hommes sont plus susceptibles d'utiliser trois ou quatre comptes (46% des hommes contre 37% des femmes). À l'exception des achats de crédit téléphonique, les femmes utilisent les SFN moins fréquemment que les hommes. Le crédit digital est encore naissant : 90% des femmes et 83% des hommes ne l'ont encore jamais utilisé.

Yvan AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/02/2023
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Pour les humains et pour la planète

La 27ème édition de la Conférence annuelle des Nations unies sur le Climat, la COP27, s'est ouverte il y a quelques jours à Sharm El Sheikh, en Égypte. ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink Backlinks Checker backlink sales betpas restbet supertotobet mersin escort canlı bahis gaziantep escort Viagra 100 mg fiyat Kamagra Jel fiyat Cialis 20 mg fiyat kalpli sigara marlboro double fusion captain black tekirdağ escort balıkesir escort çanakkale escort

cialis eczane fiyatları

penis sertleştirici ilaçlar ve isimleri

penis sertleştirici hap çeşitleri

degra

lifta

viagra

kamagra jel

cialis fiyat

cialis

viagra fiyat

viagra

Ankara Escort Ä°zmir Escort Antalya Escort Samsun escort Ankara escort Antalya escort