Jean-Luc Konan Défenseur des PME

La question du financement des PME en Afrique est une réelle problématique. En dépit de multiples initiatives des pouvoirs publics en faveur des PME et des entrepreneurs, l’offre de financement à ces cibles reste marginale. Les plus fragiles peuvent s’adresser aux institutions de microfinance. Quant aux plus solides, elles s’adressent aux banques classiques. Mais celles qui recherchent des crédits sont bien souvent ignorées. Une tendance à inverser pour booster le secteur privé en Afrique subsaharienne, moteur de l’investissement et du développement. C’est donc pour répondre à ces besoins que Jean-Luc Konan a décidé se lancer dans la microfinance avec son entreprise Cofina.

COFINA est une compagnie financière présente dans sept pays africains et s’apprête à attaquer son huitième marché, le Togo. L’entreprise compte 1 340 collaborateurs, 174 963 clients ainsi que des commerçants informels et des petites entreprises. COFINA c’est 83 788 projets financés, et 134 milliards de dépôts/ressources immobilisés. Quant à son total bilan, il s’établissait fin décembre 2019 à 212 milliards de franc CFA pour environ 146 milliards de franc CFA de crédits distribués et 545 milliards de franc CFA de production totale de crédit depuis le démarrage. Cette entreprise aux performances incroyables est l’œuvre du jeune entrepreneur ivoirien Jean-Luc Konan, qui a décidé de créer une banque particulière qui pourra financer les PME et les aider à devenir plus tard de grandes entreprises. Si aujourd’hui l’entreprise a une renommée internationale, les choses n’auront pas été facile pour son créateur.

Dur labeur Jean-Luc est titulaire d’un master en banque et ingénierie financière de l’Université de Toulouse. Il démarre sa carrière d’abord comme auditeur chez Arthur Andersen en 1996. Et va plus tard travailler pour plusieurs banques en Afrique dont la banque nigériane UBA. Malgré ses avantages, il décide d’abandonner ce confort pour démarrer un projet : créer une banque innovante. Car, pour lui, l’Afrique se positionne comme le nouveau pôle de la croissance mondiale et le secteur financier doit se repenser pour accompagner plus efficacement la classe moyenne émergente africaine, spécifiquement les PME et les entrepreneurs. Jean-Luc Konan lance donc en 2013, la Compagnie financière africaine (COFINA). Malgré les propos décourageants qu’il reçoit de la part de quelques éminents banquiers, il continue de croire en ses motivations et se fait accompagner de quelques amis qui nourrissent la même vision que lui. Aujourd’hui, COFINA poursuit sa progression après avoir racheté en 2019 70% du tour de table de l’institution de microfinance Mimoyé.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/12/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité