«2 492 milliards de FCFA mobilisés sur le marché régional» annonce, Adama Coulibaly

A fin décembre 2023, ce sont environ 2 492 milliards de FCFA qui ont été mobilisés sur le marché régional, grâce à la contribution de tous les acteurs du système financier national et sous-régional.

Le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly, a donné l’information, ce jeudi 1er février 2024 à Abidjan-Plateau, au cours d’une cérémonie de présentations de vœux du nouvel an. Il a saisi l’occasion de cette cérémonie pour dresser le bilan des activités de son département ministériel au titre de l’année 2023 écoulée.

A en croire Adama Coulibaly, son département ministériel a également coordonné l’exécution, dans les délais convenus, des mesures préalables au décaissement des appuis budgétaires en provenance des partenaires techniques et financiers. Les performances réalisées à cet effet, a-t-il signifié, se sont traduites par un montant total de 433,5 milliards de FCFA d’appuis budgétaires mobilisés à fin 2023, hors financement FMI.

En ce qui concerne les dépenses, le ministre a indiqué que des efforts ont été déployés en vue d’assurer le règlement de la dette fournisseurs, afin de permettre aux entreprises de disposer de la trésorerie nécessaire à la poursuite de leurs activités. Selon lui, à fin décembre 2023, les paiements effectués au titre de la dette fournisseurs se sont établis à 898,27 milliards de FCFA, y compris 593,9 milliards au titre de la dette fournisseurs de l’Etat central.

Adama Coulibaly a souligné qu’au-delà de la dette fournisseurs, il convient de noter le remboursement des crédits de TVA avec un montant total de 142,1 milliards de FCFA sur 175,1 milliards de factures reçues, soit environ 80,8% de taux de remboursement.

Par ailleurs, il a relevé que la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement du secteur financier s’est poursuivie avec, entre autres, la cession effective de la Banque populaire de Côte d’Ivoire (BPCI) à Atlantic Financial Group, et l’opérationnalisation de la Société de Garantie des Crédits aux PME (SGPME), afin d’accélérer le financement du secteur privé, en particulier des PME.

De même, à travers l’exécution de la stratégie nationale d’inclusion financière 2019-2024, le taux d’inclusion financière de 41% en 2019 est passé à 51% en 2021. « Il devrait atteindre l’objectif de 60% en 2024 », a-t-il dit.

Fort de ces réalisations, Adama Coulibaly a annoncé un taux d’exécution de 95% de la feuille de route 2023 du ministère.

A la lumière de ces résultats, il a exprimé sa satisfaction à tout le personnel pour les efforts fournis. 

À LIRE AUSSI