Pauvreté : La BAD annonce des chiffres inquiétants

39 millions d’Africains risquent de tomber dans l’extrême pauvreté en 2021, malgré une croissance attendue à 3,4%. C’est l’une des conclusions amères du dernier rapport de la BAD.

Selon les chiffres officiels rendus publics en 2020, 30 millions d’Africains ont basculé dans l’extrême pauvreté alors que le continent connaissait une récession historique. La reprise économique attendue pour 2021 ne devrait pas être suffisante pour mettre fin à cette situation. C’est la conclusion à laquelle est arrivée la Banque africaine de développement.

Taux record 39 millions d’Africains risquent de sombrer dans l’extrême pauvreté en cette année 2021. C’est ce qu’a annoncé la BAD dans son dernier rapport, rendu public en début de semaine. Dans ses « Perspectives économiques en Afrique 2021 », l’institution indique que les effets néfastes de la pandémie de Covid-19 continueront à impacter les couches les plus fragiles de la population. Celles-ci pourraient d’ailleurs être les plus nombreuses à être touchées, comparativement à l’année 2020 où « 30 millions d'Africains ont basculé dans l'extrême pauvreté […] à cause de la pandémie ». De plus, le rapport indique que « les populations ayant un faible niveau d'éducation, peu de biens et travaillant dans le secteur informel » seront les plus affectées. Pourtant, en 2021, la croissance économique globale du continent devrait reprendre du poil de la bête. En 2020, la pandémie avait entraîné une forte baisse des activités dans les secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, du pétrole et autres activités liées aux matières premières, ainsi que du transport, en raison des restrictions visant à stopper la propagation du virus. Cette situation a plongé le continent dans la « pire récession depuis un demi-siècle », estimée par la BAD à -2,1%. Pour 2021, l’institution bancaire africaine s’attend à une croissance économique de 3,4% pour l’Afrique, portée par un retour progressif à la normale dans plusieurs secteurs clés de l’économie. Malheureusement, ajoute-t-elle, « la reprise prévue à l'échelle du continent […] n'élimine pas la menace d'une pauvreté croissante ». Pour rappel, les frontières terrestres entre les pays africains, notamment ceux de l’Afrique de l’ouest, sont fermées depuis bientôt un an. Fragilisant davantage plusieurs commerces et activités informelles entre les pays. En Côte d’ivoire, rien que pour le premier trimestre 2021, l’on a enregistré plus de 4 000 nouveaux cas de contagion. Et cette situation sanitaire fait craindre la prise de nouvelles mesures de restriction.

Ange Stéphanie DJANGONE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/05/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité