Jean-Raymond Yeboué : Améliorer la formation pour sauvegarder l’environnement

Jean-Raymond Yeboué est un jeune entrepreneur social ivoirien qui milite en faveur du développement durable et de l’entrepreneuriat vert. Il est à l’origine d’une plateforme numérique visant à améliorer la formation et l’orientation scolaire et professionnelle, tout en apportant une solution à la consommation excessive de papier.

« Tout entrepreneur doit penser vert afin de garantir un avenir durable à la génération future », estime Jean-Raymond Yeboué, la trentaine révolue, à la tête de Yobtechno, une startup spécialisée dans le développement de solutions numériques dans le secteur de l’éducation, implantée au nord de la Côte d’ivoire, à Ferkessédougou (région du Tchologo). Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en informatique, il a lancé son entreprise en 2017 et a réussi à mettre en place une plateforme numérique pour faciliter la formation et l’orientation scolaire et professionnelle.

Éducation verte E-Souklou est destinée aux élèves, étudiants et travailleurs souhaitant construire un projet d’orientation en ligne ou acquérir des compétences. Elle veut réduire le fossé entre les formations et le marché et lutter contre l’abandon scolaire. Elle a également pour objectif d’apporter une solution au problème de la consommation excessive de papier. « Mon expérience de 5 ans dans le secteur de l’éducation m’a montré le gaspillage dans l’utilisation du papier en milieu scolaire. J’ai donc décidé d’expérimenter cette plateforme au lycée professionnel de Ferké ». Il propose aux enseignants d’utiliser un appareil numérique pour tout projeter, même les objets physiques. Cela a eu un impact considérable au cours de la phase pilote. « Les photocopies ont été réduites de 40%. Nous sommes fiers d’avoir contribué à la protection de l’environnement », se félicite Jean-Raymond Yeboué. Son projet a impacté jusqu’à présent plus de 20 000 apprenants ivoiriens. Il a lancé parallèlement un autre projet pour transformer les déchets organiques en aliments destinés à l’élevage (poisson, poulets…) ou en compost pour les agriculteurs. Biosect a été expérimenté au lycée professionnel de Ferkessédougou en utilisant les déchets des arbres fruitiers de la cour. L’expérience sera élargie à d’autres établissements et E-Souklou bientôt déployée dans 1 500 structures.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 29/07/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité