Green Countries : Valoriser l’engrais bio

Avec une industrie agroalimentaire qui poursuit son développement en Côte d’Ivoire, comment sont gérés les déchets ? Sylvère Kouakou a créé il y a quatre ans Green Countries pour valoriser les déchets des usines agroalimentaires en fabricant des engrais organiques.

Créée en décembre 2015 par Sylvère Kouakou, Green Countries opère dans l’économie verte. Titulaire de plusieurs diplômes (Éthique économique et développement durable, sociologie de la recherche option développement économique et social et marketing), il s’est d’abord engagé dans la vie associative, puis s’est tourné vers l’entrepreneuriat. Green Countries a évolué pour devenir une entreprise avec un nouveau modèle pour l’agriculture. Elle est spécialisée dans la valorisation des déchets et la production d’engrais organiques commercialisés sous la marque GCC (Green Countries Compost). Ce sont des fertilisants hygiéniques et stables issus de la fermentation contrôlée de matières organiques sélectionnées pour leur richesse en oligo-éléments indispensables à la croissance des plantes. Ces engrais 100% naturels contribuent aussi bien à l’entretien biologique des sols qu’à leur fertilisation.

Bonne marche Green Countries a débuté ses activités dans le secteur de l’actualité, comme un média en ligne qui relayait les pratiques responsables des entreprises. En 2016, l’entreprise effectue un pivot et pénètre le marché de la production d’engrais biologiques, puis la création, l’aménagement et l’entretien d’espaces verts en mai 2018. Elle valorise les déchets organiques des entreprises. La startup propose des engrais naturels en alternative aux engrais chimiques, souvent toxiques, au moment où la question du développement durable devient cruciale pour les agriculteurs et les industries agroalimentaires. « Ces engrais entretiennent la biodiversité pour la plante et favorisent sa croissance. Ils n’ont aucun effet néfaste sur la plante et sur l’homme », explique de M. Sylvère Kouakou. L’entreprise produit 100 à 120 tonnes d’engrais par mois dans deux ses unités de production, à Bingerville et Aboisso. Ils sont applicables à tout type de culture et de sol. Sylvère Kouakou a pour ambition de construire un groupe leader dans le domaine de l’économie verte : production d’engrais, agriculture biologique et entretien d’espaces écologiques.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/12/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité