Cacao : Abidjan et Accra montent au créneau

La Côte d’Ivoire et le Ghana passent à l’offensive et annulent tous les programmes de durabilité gérés par la société américaine Hershey, accusant le chocolatier américain d’essayer d’éviter de payer le différentiel de revenu décent (LID) de 400 dollars la tonne. Il est destiné à améliorer les revenus des producteurs.

Courant novembre, on a constaté l’envol des prix du cacao sur l’échéance décembre à la Bourse de New York. En cause, des achats frénétiques de contrats. Des regards accusateurs se sont tournés  vers Hershey, chocolatier américain. Pour se procurer du cacao ivoirien ou ghanéen sans payer les 400 dollars de prime la tonne, le géant de la confiserie américaine et d’autres achètent à tour de bras des contrats sur l’échéance décembre à New York. Ce qui a fait flamber le différentiel.

Sanctions  Dans une lettre adressée à Hershey, le Conseil café cacao (CCC) de Côte d’Ivoire et le Cocoboard du Ghana l’accusent d’utiliser la Bourse de New York (ICE) pour se procurer des volumes inhabituellement importants de cacao afin d’éviter la prime. Ils ont annulé tous les programmes de durabilité gérés par la société américaine. «Le LID a été mis en place pour protéger les agriculteurs ivoiriens et ghanéens, qui ont été les perdants dans la chaîne d’approvisionnement mondiale », ont déclaré les régulateurs des deux pays, ajoutant « la conspiration et les machinations de votre entreprise pour se soustraire au paiement du LID démontrent votre engagement passif à améliorer les revenus de trois millions de cacaoculteurs ouest-africains ». De son côté, Hershey, faisant profil bas, a indiqué qu’il continuera « à participer au LID pour soutenir les moyens de subsistance des producteurs de cacao à l'avenir ». Le chocolatier américain s’est dit « impatient d’en discuter plus avant avec la Côte d’Ivoire et le Ghana » et espère poursuivre les programmes de développement durable dont bénéficient les producteurs de cacao aujourd’hui. Côte d’Ivoire et Ghana ont également retiré leur adhésion à la Cocoa Merchants Association of America (CMAA) et examinent celle de la Federation of Cocoa Commerce à Londres.  Hershey se défend de toute manœuvre, soulignant que « ces calculs et suppositions sur des volumes relèvent de la spéculation et ne sont pas exacts. Le cacao à la bourse de New York est plus vieux et date d’avant la mise en place du différentiel de revenu décent. La Côte d’Ivoire et le Ghana sont  omniprésents, avec 62% de l’offre mondiale ».

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 25/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité