Transformation de cacao : Souleymane Diarrassouba pose la première pierre d’une usine

Souleymane Diarrassouba a posé la première pierre d’une usine de transformation de cacao.

La zone industrielle PK-24 d’Akoupé-Zeudji a connu une ambiance particulière le jeudi 23 juin 2022, à la faveur de la pose de la première pierre d’une usine de transformation de cacao de l’entreprise JB Cocoa.

Représentant le Premier ministre à cette cérémonie, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME Souleymane Diarrassouba s’est réjoui de cet événement qui permet de mettre en valeur une richesse nationale et de mettre en œuvre le processus de création de valeur à travers la transformation du cacao.

Dans son propos le ministre a fait savoir que la pose de la première pierre de l’usine de transformation de cacao de la société JB Cocoa s’inscrit dans la vision de son Excellence monsieur Alassane Ouattara, président de la République qui est d’accélérer la transformation structurelle de l’économie ivoirienne par l’industrialisation, le développement des grappes industrielles.

« La mise en œuvre du pilier 1 de ce plan consacré à la transformation des modes de production et de transformation vise à induire des changements qui impacteront significativement le taux de transformation local de nos matière premières notamment agricoles, créant ainsi plus de valeur ajoutée et des emplois durables », a-t-il renchéri avant de préciser que dans cette dynamique de booster l’industrialisation, le Premier ministre Patrick Achi a exhorté les partenaires techniques et financiers, à l’occasion du groupe consultatif organisé par le gouvernement pour le financement du PND 2021-2025 le 30 juin dernier, à soutenir la mise en œuvre du PND 2021-2025 notamment de 90 milliards d’euros. Et ce, en axant davantage leur intervention en faveur du développement des chaînes de valeur nationales. Des signaux positifs qui font espérer le ministre du Commerce qui a mis en avant les retombées de la transformation industrielle mise en œuvre par le gouvernement : « Si nous progressons par une transformation industrielle locale bien plus forte, par la maitrise d’une plus grande part des chaînes de valeur mondiale de nos cultures phares, notamment le cacao, le café, l’hévéa, le coton, la noix de cajou, l’huile de palme, alors nous aurons déjà gagné en grande partie notre pari, notre défi qui est celui de créer des emplois sains et des emplois durables pour nos jeunes ».

Parlant de l’industrie du cacao, le ministre Souleymane Diarrassouba a indiqué que la Côte d’Ivoire a vu sa capacité de broyage passer de 545000 tonnes en 2012-2013 à 869 000 tonnes en 2020-2021, soit une augmentation de de plus de 60% au cours de ces dernières années. Ce qui fait de notre pays, rajoute le ministre, non seulement le premier pays producteur de cacao au monde avec environ 2,2 millions de tonnes mais également le premier pays transformateur de cacao au monde.

Parlant de la transformation du cacao en Côte d’Ivoire, le ministre du Commerce a donné quelques chiffres encourageant pour cette industrie. Ainsi, le volume de fèves de cacao transformées en Côte d’Ivoire, est passé de 468 000 tonnes en 2012-2013 pour être environ à 619 000 tonnes en 2020-2021, soit une hausse de plus de 32%. Des réussites rendues possibles, selon lui, grâce à la politique mise en place par le chef de l’Etat et également toutes les incitations qui ont été mise en place par l’Etat de Côte d’Ivoire pour encourager les opérateurs économiques évoluant dans ce secteur à augmenter sensiblement leurs différentes capacités de production. « Et l’objectif via le projet de société du président Alassane Ouattara, « Côte d’Ivoire solidaire » c’est qu’à l’horizon 2030, tout le cacao ivoirien soit transformé prioritairement en Côte d’Ivoire », a-t-il en outre affirmé.

Le PDG de JB Cocoa, Tey Keong a pour sa part remercié les autorités ivoiriennes pour avoir permis à son entreprise de s’installer en Côte d’Ivoire. Une opportunité qu’il compte saisir pour contribuer à aider la Côte d’Ivoire à atteindre son objectif de transformer 100% de sa production de cacao d’ici à 2030, grâce à la main d’œuvre qualifiée et aux infrastructures développées dont regorge le pays.

Bâtie sur une superficie de 6 hectares, l’unité industrielle de transformation de fèves de cacao en beurre et poudre de cacao de JB Cocoa sera opérationnelle à partir du 3ème trimestre 2024.

L’entreprise a fait un investissement est estimé à 39 milliards de francs CFA avec une capacité initiale de production de 50 000 tonnes par an de fève de cacao. Le projet va créer au départ 100 emplois directs.

 

ASD

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/12/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité