BCEAO : Le digital impacte l’inclusion financière

Le Centre ouest-africain de formation et d’études bancaires (COFEB) de la BCEAO, en partenariat avec l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC Paris), a ouvert le mardi 25 mai un webinaire de renforcement des capacités managériales des dirigeants des secteurs bancaire et financier.

Un séminaire de haut niveau sur renforcement des capacités managériales des dirigeants des secteurs bancaire et financier s’est ouvert le 25 mai par webinaire autour du thème : « Enjeux de la stratégie digitale pour les banques africaines ».  L’objectif principal pour les experts, banquiers, financiers, spécialistes, professionnels, était d’échanger avec les parties prenantes sur les opportunités et les risques inhérents à la digitalisation et aux innovations financières pour les banques africaines.

En hausse Selon les statistiques de la BCEAO,  le taux d’inclusion financière est passé de 22% en 2010 à près de 63% en 2020. Une forte progression imputable à la digitalisation des services financiers, notamment par le biais de la téléphonie mobile. Une revue récente montre que 5 pays de l’Union rejoignent aujourd’hui le peloton de tête des pays africains affichant les plus forts taux d’inclusion financière. Il s’agit de la Côte d’ivoire (82,5%), du Togo  (80,9%), du Bénin (78,8%), du Sénégal (73,9%) et du Burkina Faso (70,9%). Ce taux, révèle le gouverneur, se situerait à 83% pour le Kenya, 65% pour la Tanzanie et 60% pour le Nigéria. Pour le patron de cette institution financière, Tiémoko Meyliet Koné, pour cette édition 2021 l’Institut d’émission régional a décidé de mettre l’accent sur les nouveaux enjeux stratégiques liés aux mutations des systèmes bancaire et financier. Au rang de ces défis figure la transformation digitale et l’accès à des services financiers mieux adaptés aux besoins des clients et surtout moins coûteux. La BCEAO est consciente de l’avancée irréversible du processus de digitalisation et de son impact sur le développement financier. Pour ce qui est du cadre réglementaire, la banque compte renforcer ses textes pour une meilleure gestion des risques résultant de la digitalisation. Toutefois, les participants notent que les banques ont un défi majeur à relever : l’accès à l’internet haut débit, incontournable pour l’inclusion financière et la numérisation des services financiers. C’est à juste titre que ce webinaire intervient, en prélude au lancement conjoint COFEB / HEC Paris d’accompagnement de la transformation digitale du secteur bancaire de l’Union.

Yvan Afdal

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 29/07/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité