La Côte d'Ivoire épinglée pour l'impunité des viols

Un rapport de la commission des droits de l’homme de l’ONU, rendu public ce lundi 11 juillet, révèle que l’impunité règne encore autour des cas de viols. Sur 1 129 cas recensés au cours de cette enquête qui a duré quatre ans, les enquêteurs ont noté que plus de deux tiers impliquent des enfants. Si 90% de ces viols ont connus des instructions judiciaires, moins de 20% ont abouti à des condamnations. Ce rapport juge par ailleurs « préoccupant (…) le recours très répandu aux règlements à l’amiable, notamment dans les cas de viols d’enfants », et reproche à la justice ivoirienne de « juger les viols comme des délits, et non comme des crimes. »

À LIRE AUSSI