Le CSP aux trousses des fraudeurs

Dans un communiqué publié le 30 août, Le Conseil supérieur de la publicité (CSP) s’inquiète du fait qu’en violation des dispositions règlementaire en vigueur, certaines sociétés de communication se livrent, sans agrément ou autorisation d’exercice en cours de validité, à la pratique irrégulière des activités d’agence conseil en communication, d’éditeur et de régisseur en publicité. Elle prévient à cet effet toutes les opérations de communication publicitaire accomplies sur le territoire national par ces sociétés non agréées sont illicites, et passibles des sanctions prescrites par la loi.

À LIRE AUSSI