Chaire UNESCO : début d'une Formation en Ingénierie du Genre

Le début des cours de la 7ème promotion des auditeurs en Ingénierie du Genre 2024, une initiative de la Chaire UNESCO, est fixé au mardi 27 février 2024 pour une durée de neuf mois.

L’information a été donnée par Pr Rose Nevry Koffi, responsable de la formation à la Chaire UNESCO, lors de la rentrée solennelle de ladite promotion, le mardi 20 février 2024 à la salle de conférence de la Chaire UNESCO à Abidjan Cocody-Riviera Faya. Ce, sous la présidence de la Titulaire de la Chaire UNESCO & Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions, Euphrasie Kouassi Yao.

C’était également en présence de l’ambassadrice d’Israël en Côte d’Ivoire, Rony Yedidia Clein, de personnalités issues de l’administration publique dont la directrice du Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG), Awa Dosso, de personnalités de l’administration privée et des experts des promotions précédentes.

Les cours sont dispensés sur deux jours ouvrables : les mardi et jeudi, de 17 h 30 à 20 H et seront sanctionnés par un « Certificat de Formation/Spécialisation en Ingénierie du Genre ». Ce Certificat permettra à ces futurs experts internationaux en genre d’intégrer des institutions publiques et privées pour conduire des politiques, programmes et projets de développement qui prennent en compte le Genre. Venant de domaines d’activités et de sphères différents, ces auditeurs dont une centaine est visée par la formation, sont pour certains des juristes, des enseignants, des hauts fonctionnaires de l’Administration Publique et pour d’autres des cadres du secteur privé, des journalistes.

Six spécialités s’offrent aux auditeurs, à savoir Audit genre, Budgétisation sensible au genre, Genre, paix et sécurité, Genre, eau et changement climatique, Violences basées sur le genre (VBG) et Genre et participation politique. Les cours sont entièrement disponibles en ligne, mais meublés de quelques ateliers qui se font en présentiel.

« Nous, Chaire UNESCO "Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions", structure de référence internationale sur les questions de Genre et Développement, estimons que parmi les solutions pour accélérer le développement de l’Afrique, figure en pole position l’Approche Genre, Développement Durable et Equitable ou encore l’Approche Égalité des Chances entre les hommes et les femmes », a insisté Euphrasie Kouassi Yao.

Existant depuis 18 ans, la Chaire UNESCO porte essentiellement sur trois activités, à savoir la formation, la gestion de projets et programmes et la consultance.

Cette rentrée solennelle a été marquée par la passation du flambeau de la 6ème promotion à la 7ème.

CICG 

À LIRE AUSSI