Jacques Mangoua - Amadou Koné : Duel à Bouaké

Ils multiplient les actions en vue de contrôler la vaste commune de Bouaké. Amadou Koné pour le RHDP et Jacques Mangoua pour le PDCI. Pendant les législatives, ils vont se mesurer.

La ville de Bouaké est très convoitée par le RHDP et le PDCI. Ces deux partis se partagent l’électorat de la région (Gbêkê). Si le conseil régional est dirigé par le PDCI, avec Jacques Mangoua, la mairie est gérée par le RHDP, qui compte également 7 députés sur les 12 de la région. Pour les élections législatives du 6 mars prochain, Amadou Koné, le nouvel homme fort du RHDP à Bouaké, aura face à lui Jacques Mangoua, tête de liste pour le compte du PDCI. Les quatre fauteuils de la commune seront âprement disputés.

Revanchard Président du conseil régional du Gbêke, Jacques Magoua, après son épisode judiciaire, a une revanche à prendre contre le système RHDP. Magnat du cacao, il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans la filière. Il fut Vice-président de la Bourse du café-cacao et Président de l’Union des exportateurs. En 2008, il fit les frais du vaste coup de balai dans le secteur. Jacques Mangoua dirigeait alors le Fonds de garantie des coopératives café-cacao (FGCCC), une structure privée, dont l’État détenait 10%, qui servait à garantir les prêts bancaires des opérateurs ivoiriens. Le FGCC a été suspecté d’avoir financé des coopératives inexistantes. Âgé de 66 ans, Jacques Mangoua a intégré le bureau politique du PDCI en 1994. Il est l’un des Vice-présidents du parti depuis 2013. Doté d’importants moyens, il finance régulièrement des activités. C’est l’homme fort du parti dans cette région. Interpellé en septembre 2019, il avait été placé sous mandat de dépôt pour détention illégale de 991 munitions pour armes de guerre, 49 munitions pour fusil calibre 12 et 40 machettes. Il a  été libéré sous caution en mars 2020.

Confirmation ? L`ancien Administrateur de la Côte d`Ivoire auprès de la BAD Amadou Koné est depuis janvier 2017 au gouvernement. Il en était déjà membre en 2005, pour le compte des Forces nouvelles. Ex numéro 2 de la rébellion, Amadou Koné, né le 24 août 1966 à Bouaké, connait parfaitement cette commune. En plus d’avoir eu une riche carrière, tant au niveau national qu’au niveau international, il étend son influence sur la ville de Bouaké depuis 2018. C’est la première fois qu’il sollicite le suffrage des populations. Le RHDP lui doit en partie sa structuration à Bouaké. Devenu Coordonnateur régional du Gbêkê en 2018, il a développé une certaine proximité avec les populations et militants de son parti. Il espère un retour d’ascenseur au soir du 6 mars.

Ange Stéphanie DJANGONE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 18/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité