Alassane Ouattara accorde la grâce présidentielle 51 personnes civiles et militaires

Conformément à son engagement d’œuvrer résolument à la consolidation de la paix dans notre pays, le Président de la République, Alassane Ouattara, a accordé la grâce présidentielle à 51 personnes civiles et militaires, condamnées pour des infractions commises lors des crises post-électorales ou pour atteinte à la sûreté de l’État.

Parmi elles, de hauts officiers de l’armée sous le régime de l’ancien Président Laurent Gbagbo, notamment Dogbo Blé Brunot et Gnatoa Katet Paulin, et Kassé Kouamé Jean Baptiste et Koné Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, deux proches de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Soro Guillaume.

Le secrétaire exécutif du Conseil National de Sécurité (CNS), Fidèle Sarassoro, a donné l’information, en direct de la chaîne de télévision nationale (RTI 1), ce jeudi 22 février 2024, à l’issue d’une réunion dudit Conseil.

En outre, le Président de la République a instruit le Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de I’Homme en vue de prendre les dispositions appropriées auprès du Parquet concernant les mises en liberté provisoire de six (6) personnes en détention préventive, dans le cadre des procédures liées aux infractions ci-dessus mentionnées.

Par ailleurs, le Chef de l’État dit avoir une pensée pour les victimes ainsi que leurs familles, et leur témoigne, à nouveau, sa compassion et son soutien.

À LIRE AUSSI