RHDP : Grincements de dents

Après avoir enregistré environ 1 000 candidatures pour 255 postes de députés, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a rendu publique la liste de ses candidats. Certains députés de l’ancienne législature n’ont pas été retenus. C’est le cas pour Sévérin Guibéssongui Koné à Niakara ou de Brahima Yéo à Abobo. D’autres devront se contenter d’un poste de suppléant, comme c’est le cas pour Da Sansan à Bouna et Yéo Fozié à Port Bouët. Des décisions que ces derniers ont du mal à comprendre, mais ils souhaitent se conformer aux décisions de leur parti. Parmi les candidats recalés, certains comptent déposer leurs dossiers de candidats comme indépendants, tout en se réclamant du RHDP. « Face à la multiplication des candidatures, il fallait s’y attendre. Les choix ont été difficiles à opérer et la direction était consciente que, quels que soit les choix, il y aurait eu des frustrés », confie un cadre du RHDP. Avec 255 députés au Parlement, la majorité est de 128 élus. Le RHDP, au pouvoir depuis 2011, compte aujourd’hui 156 députés, après le retrait du PDCI et de l’UDPCI de la coalition. Un test majeur pour le rassemblement, qui a besoin d’une large majorité. Mais les arbitrages en interne font grincer les dents et certains indépendants ne vont pas faciliter les choses à leur « parti ». Et, avec la participation de toutes les grandes formations de l’opposition, le RHDP aura des soucis à se faire dans plusieurs localités.

Yvan AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 18/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité