Justice : Guillaume Soro et ses proches de nouveau au tribunal

Mis en cause dans une affaire de « complot et atteinte à l’autorité de l’État », Guillaume Soro et dix-neuf de ses proches, des civils et des militaires, seront devant le tribunal criminel le 19 mai 2021.  Parmi les personnes poursuivies, l’on note les deux frères cadets de l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Simon et Rigobert Soro, Alain Lobognon et son Directeur de protocole Souleymane Kamarate, dit Soul to Soul.  Ces derniers sont détenus depuis décembre 2019. Les autres concernés par ce procès sont hors du pays et devraient être jugés par contumace. Courant 2020, plusieurs personnes interpellées au même moment que Lobognon et autres ont été libérées. Le procès qui s’ouvre ce mois-ci sera l’un des plus importants après ceux de la crise postélectorale de 2010 et 2011. Il intervient également dans un contexte de retour d’exil de plusieurs pontes de l’ex pouvoir du Front populaire ivoirien (FPI) et de retour annoncé de Laurent Gbagbo. Dans un climat de volonté d’apaiser le climat politique, certains voient dans l’ouverture de ce procès la possibilité d’une grâce présidentielle ou d’une amnistie collective dans toutes les affaires impliquant des hommes politiques.  Pour rappel, Guillaume Soro a déjà été condamné à 20 ans de prison. Les observateurs attendent une décrispation du climat, avec un apaisement des tensions entre le pouvoir et toutes les entités de l’opposition, afin de tourner définitivement la page de toutes les rancœurs.

Yvan AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/06/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquête et châtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité